La Salopette Américaine, c'est quoi ?

La Salopette Américaine -

La Salopette Américaine, c'est quoi ?

Les salopettes à bavette (ou bib overalls, comme on les appelle en Amérique) sont de véritables classiques de la conception de vêtements de travail utilitaires. Portée par les charpentiers, les peintres, les mécaniciens, les ouvriers d'usine et presque tous ceux qui ont besoin de vêtements résistants et pratiques, la salopette est un élément essentiel de la garde-robe de travail depuis plus de 150 ans, et elle est toujours aussi utile aujourd'hui.

Avec la collection de cette saison qui présente une gamme complète de styles de salopettes pour hommes et femmes, le moment semblait venu de faire une petite leçon d'histoire…

Marque de Salopette

1 - L'origine de la salopette à bavette américaine

Bien que personne ne puisse le dire avec certitude, on pense que le mot "salopette" est né au XVIIe siècle dans le village indien de Dongri. Situé sur la côte près de Mumbai, ce petit village était célèbre pour la production d'un tissu en coton calicot teint à l'indigo résistant, connu sous le nom de "dungri". Ce tissu résistant a rapidement fait son chemin jusqu'en Angleterre, où le nom a été anglicisé de "dungri" à "dungaree".
Grâce à sa nature robuste, à son faible coût et à son aspect peu compliqué, le "dungaree" était le tissu idéal pour les vêtements de travail et, à la fin du XVIIIe siècle, il était utilisé pour fabriquer des vêtements simples tout-en-un appelés "slops". Portées par les fermiers, les esclaves et les marins, ces salopettes étaient conçues comme des couches protectrices à porter sur une chemise et un pantalon, comme un bouclier indispensable contre la graisse, l'huile et la boue. Bien qu'elles soient surdimensionnées pour s'adapter facilement aux vêtements, elles étaient conçues avec peu de caractéristiques supplémentaires pour ne pas se prendre les pieds dans leurs outils ou les machines.

Cotte de Charpentier



Les vêtements de travail ont évolué rapidement tout au long du XIXe siècle, de même que le travail (et ses méthodes). Des chemins de fer ont été construits, des usines ont surgi à la périphérie de chaque ville et, la guerre civile américaine étant terminée, les esclaves émancipés se sont tournés vers le métayage pour gagner leur vie. Avec la révolution industrielle et l'avènement de la chaîne de production, les slops de base du XVIIIe siècle ont fait place à une nouvelle vague de salopettes à poches multiples, avec des rivets métalliques et des coutures à trois points.

2 - Les différentes manières de porter la Salopette

Certaines se portaient simplement par-dessus un pantalon (comme les "salopettes à taille" qui sont devenues les jeans actuels), d'autres couvraient également les bras (comme les "cottes" assez explicites), mais les plus polyvalentes étaient peut-être les "salopettes à bretelles" qui faisaient le travail de surpantalon, de bretelles et de ceinture porte-outils d'un seul coup. D'innombrables marques américaines les fabriquent, mais la formule est essentiellement la même : tissu en coton résistant, poches pratiques et coupe ample et décontractée pour s'adapter aux formes variées du travailleur américain.

Salopette Bleu de Travail

Au moment où Henry David Lee a breveté sa salopette à bretelles pour la production de masse en 1911, le design simple était déjà devenu l'uniforme non officiel de l'ouvrier, et un symbole de la classe ouvrière américaine. Les peintres portaient des toiles blanches, les travailleurs des chemins de fer portaient des rayures en hickory et ceux qui travaillaient dans les fermes (comme le manieur de fourche à la face de pierre dans le gothique américain de Grant Wood) portaient des jeans bleus. Ces tissus avaient évincé le tissu original de la "salopette" qui avait ouvert la voie, mais en Grande-Bretagne du moins, le nom est resté pour décrire le vêtement lui-même.

3 - L'évolution de la salopette à bavette au XIXe siècle

Lorsque la Première Guerre mondiale a envoyé des millions de femmes travailler dans des fermes et des usines, les longues jupes de la "dame respectable" ont soudain semblé particulièrement peu pratiques. Quelques entreprises de vêtements ont essayé de répondre au besoin de vêtements de travail féminins avec des culottes bouffantes en coton, mais pour beaucoup d'entre elles, une vieille salopette était tout aussi efficace.

Femme à l'Usine 1940



Cette évolution vers la fonction dans les vêtements féminins a marqué le début d'un changement de cap par rapport aux conceptions formelles étouffantes du XIXe siècle, et pendant la Seconde Guerre mondiale, l'image d'une femme travaillant dur dans une paire de salopettes était régulièrement présente sur les affiches et les films d'actualités. Une fois de plus, la salopette est devenue un symbole puissant, représentant cette fois la dure labeur du foyer.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les salopettes ont également été utilisées à des fins militaires. Travailler sur le pont d'un porte-avions était un travail pénible qui exigeait une tenue vestimentaire sérieuse. Conçues pour résister à l'humidité et aux intempéries, les "dossards de pont" portés par la marine américaine étaient une version nettement militante de la salopette, avec des rayures en hickory remplacées par un épais tissu de jungle couleur olive.

Vêtement Femme 1916



Un autre chapitre intéressant de l'histoire des salopettes s'est déroulé en Alabama dans les années 1920. Fâché par la hausse des prix des vêtements, un groupe connu sous le nom de "Overalls Club" s'est mis à porter de vieilles salopettes en guise de protestation. Ce groupe considérait les salopettes comme le parfait exemple de vêtements bien faits et abordables, et l'antithèse du profit dans l'industrie du vêtement, et a rapidement déclenché un mouvement pour que la classe moyenne remplace ses costumes par des vêtements de travail.

Les personnes impliquées dans le mouvement des droits civils des années 1960 comprenaient également les salopettes, et les portaient souvent lors des marches et des manifestations pour souligner leur lien avec les métayers du XIXe siècle.

Publicité Salopette

4 - Comment la salopette se renouvelle-t-elle aujourd'hui encore ?

C'était un vêtement authentique pour un modeste vêtement de travail, et tout au long de la seconde moitié du XXe siècle, la salopette est restée un symbole fort, portée par tout le monde, des groupes de hip-hop de la côte et aux groupes indie pastoraux des années 1980. De plus, elle a continué à remplir sa fonction première de vêtement de travail et, aujourd'hui encore, elle est portée par des légions d'hommes et de femmes qui travaillent dur.

Cette saison, la salopette de marine est de retour. Inspirées des bavettes de pont de la marine américaine, elles sont disponibles pour les hommes en coton avec une toile au teint pigmenté et en denim Kuroki, et pour les femmes en coton rayé hickory. Il existe également un nouveau modèle pour femmes, judicieusement intitulé "New Dungaree". Fortement influencés par les vêtements de travail américains du milieu du siècle dernier, ils ont une coupe décontractée et surdimensionnée, et présentent un design unique de boucles empruntées à une paire de salopettes vintage des années 1950. Comme les modèles classiques mentionnés dans cet article, elles sont construites en gardant à l'esprit la fonction pratique et polyvalente de la salopette.

Laver une Salopette